Actualités

Publication du premier livre blanc du think tank "France Biométhane"

09 / 01 / 2017
filière gaz, bionméthane, méthanisation

Après plusieurs mois de travaux et un tour de France des pouvoirs publics, le Think Tank France Biométhane, créé en avril 2016 et présidé par Cédric de Saint Jouan, a publié son Livre blanc en fin d’année. Ce Livre Blanc contient 10 grandes propositions pour relancer la filière et l’Association Coénove salue et soutient pleinement cette démarche en parfaite adéquation avec sa vision de ce secteur.

 

Rappelons que la France s’est fixé l’objectif ambitieux de 10% de gaz renouvelable injecté dans les réseaux à l’horizon 2030, un objectif  qui ne pourra être atteint sans le soutien marqué des acteurs politiques et économiques à la filière. Il faut pérenniser les installations existantes et inciter à la création de nouveaux sites.

 

Dans la contribution ‘Biométhane : où en est-on aujourd’hui ?’ publiée par l’association en septembre dernier, nous avions déjà fait ressortir la nécessité de faciliter le financement des projets en généralisant les fonds de garanties, en mobilisant largement les fonds publics mais également en faisant bénéficier les porteurs de prêts bonifiés.

 

Le biométhane dispose d’avantages remarquables ; étant 100% miscible avec le gaz naturel, il peut être acheminé via les réseaux de gaz naturel existants soit 230 000 kms déjà financés. Plus globalement, le développement de la filière biogaz représente une opportunité incontestable pour l’économie nationale et peut participer au renouveau du tissu industriel français.

 

Dans son livre blanc, le think tank souligne à juste titre qu’avec seulement 24 sites en exploitation en France et malgré un soutien (malheureusement) récent des pouvoirs publics, le biométhane fait encore figure de parent pauvre de la transition énergétique. Les perspectives ouvertes par la loi visant à créer 1 500 méthaniseurs en trois ans offrent pourtant de belles perspectives de développement au secteur et Coénove souhaite insister sur la nécessité de les saisir.

 

France Biométhane identifie ainsi trois axes de propositions pour relancer la filière :

•          Faciliter l’obtention des autorisations administratives et l’exploitation des unités de production pour atteindre les objectifs de production.

•          Renforcer la confiance des acteurs bancaires pour faciliter la réalisation des installations

•          Favoriser le biométhane sous forme de biocarburant.

 

Souhaitons que ces propositions soient pleinement entendues des équipes de campagne à la présidentielle et puissent être transcrites dans les textes dans les meilleurs délais.

 

La filière biométhane dispose d’un fort potentiel économique, il est indispensable de l’exploiter. Pour être cohérent avec les objectifs de la loi de Transition énergétique, les pouvoirs publics doivent maintenir et afficher leur soutien au secteur et les acteurs économiques, accompagner les initiatives de développement de sites. Tel est en tout cas, en cette traditionnelle période de vœux de début d’année, celui formulé par Coénove.