Actualités

Billet du Président : Sun Tzu au Sénat !

16 / 02 / 2015
prix gaz, chaudiere gaz, chaudiere, bouteille gaz, gaz de france, chaudiere, energie, filiere gaz

Le Sénat a débuté l’examen en séance publique du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. Il y a été questions d’objectifs à trois reprises.
Une fois pour les moduler. Une disposition essentielle a été adoptée. Elle vise à moduler l’objectif de réduction des énergies fossiles en fonction des émissions de gaz à effet de serre de chacune d’entre elles. Rappelons que le gaz est l’énergie fossile de loin la moins carbonée et, surtout, qu’elle va devenir une énergie renouvelable et locale avec le développement de la méthanisation.

 

Une fois pour les annuler. Les sénateurs ont rejeté l’objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% à l’horizon 2025. Si on enlève la cible, on est sûr de rater son tir. Comment assurer le développement des énergies renouvelables si on se démobilise sur ce point ? Il est pourtant aujourd’hui nécessaire de diversifier le mix énergétique, de le rendre pluriel et complémentaire, et d’accompagner la montée en puissance des énergies renouvelables électriques. C’est pourquoi l’Etat se doit de fixer un cap et d’assurer des signaux clairs aux entreprises.

 

Une fois pour les échelonner. Madame la ministre a proposé un amendement visant à inscrire un objectif intermédiaire de réduction de la consommation énergétique finale de 20% en 2030. A la suite de nombreux échanges –parfois houleux, la disposition a finalement été rejetée. J’aurais pour ma part soutenu cette proposition en précisant même que c’est en énergie primaire qu’il faut raisonner. Ce qui compte au final (justement !), c’est ce qui est prélevé sur la planète.

 

Pour la suite des débats, peut-être serait-il utile de rappeler la fameuse phrase du général Sun Tzu, dans l’Art de la Guerre : « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre ».

 

 

A suivre…

 

Bernard Aulagne