Mon Etiquette Chaudière

Fin 2019, près de 15 millions de foyers français disposent d'une chaudière gaz ou fioul pour assurer la satisfaction de leur besoin de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Un équipement majoritaire donc sur le territoire et dont l'étiquetage énergétique n'a été rendu obligatoire sur les produits neufs que depuis 2015. La très grande majorité du parc est donc orpheline quant à l'information sur sa performance énergétique. L'outil développé par Coénove et Energies et Avenir vise à remédier à cette situation. 

 

#MonEtiquetteChaudière : un outil initié par Coénove et Energies et Avenir qui se veut gratuit, simple et efficace pour les professionnels afin d'appuyer leur démarche de conseil auprès de leurs clients
Comprendre la démarche
S'il fallait résumer cette initiative en quelques mots, ce pourrait être : "De l’information… à l’action" avec cette volonté clairement affichée de montrer, si besoin était, que les acteurs du génie climatique et plus particulièrement de la chaudière se mobilisent pour faire avancer la transition !
 
Partant du constat partagé que le secteur du bâtiment représente près de 40% des consommations d’énergie finale en France et plus de 20% des émissions de gaz à effet de serre, les associations « Coénove » et « Energies et Avenir » ont souhaité transformer cet enjeu  de la transition énergétique en opportunité. Telle est la logique qui a conduit  à collaborer pour lancer une vaste opération d’étiquetage du parc existant de chaudières gaz et fioul.
 

Derrière la démarche d’étiquetage repose l’idée de l’information et de la sensibilisation des utilisateurs de chaudières en s’appuyant sur un dispositif pratiqué de longue date dans l’électroménager, à savoir l’étiquetage de la performance énergétique. Obligatoire pour les chaudières neuves mises sur le marché depuis septembre 2015, la très grande majorité des Français disposant d’une chaudière antérieure à cette date n’ont donc ni l’information ni la conscience de la performance de leur équipement et des gains attendus du fait de son changement.

 

Et pourtant, avec 11 millions de logements chauffés au gaz et 3,5 millions chauffés au fioul, ce sont des gains significatifs pouvant aller jusqu'à 30% sur les consommations et les émissions de gaz à effet de serre, mais également sur la facture des Français. Et si la chaudière haute performance énergétique représente la norme dans la construction neuve, moins de 30% équipe le parc existant. L’enjeu est donc que se généralise cette technologie performante aux bénéfices multiples, tant pour le consommateur que pour la planète afin de se mettre dans la trajectoire de la neutralité carbone à l’horizon 2050.
D'ailleurs, Coénove et Energies et Avenir ont l’ambition que 100% du parc de chaudières en France soit à haute ou très haute performance d’ici 2030.

 

 

 

Comprendre l'outil
Dans les faits, il s’agit d’une opération volontaire d’information totalement gratuite pour le propriétaire de l’équipement, réalisée à l’occasion de l’entretien annuel de son installation ou encore d’une demande de devis. Il se voit remettre une étiquette précisant la classe énergétique allant de A à D de sa chaudière. Seul le professionnel peut éditer cette étiquette, propre à chaque équipement et dépendante notamment de l’énergie utilisée, de l’âge et du type d’équipement.

Cette démarche permet au professionnel, depuis un site dédié et sécurisé, de générer simplement cette étiquette qu'il remettra au propriétaire en main propre ou encore par voie électronique. Une information claire et indépendante à consigner à terme dans le carnet numérique du logement qui vient d’être réaffirmé par la Loi Elan !

 

Le propriétaire qui souhaite en savoir plus, notamment sur la signification de la classe énergétique de son équipement et sur les gains attendus par le renouvellement de son matériel est invité à se référer à son professionnel mais également à consulter l’ensemble des informations disponibles sur : http://www.monetiquettechaudiere.fr rubrique Comprendre mon étiquette.

 

Lancée en octobre 2019, l’opération repose sur les professionnels de l'installation, de l’entretien et de la maintenance des chaudières, encouragés par la CAPEB, la FFB-UMGCCP et le SYNASAV, 3 organisations professionnelles membres des associations « Coénove » et « Energies et Avenir ». Une démarche collective, volontaire et citoyenne des professionnels pour éditer cette étiquette.
Il s’agit d’une opération d’envergure puisque plusieurs millions de chaudières sont concernées avec des gains significatifs à la clé qui nécessitent cette implication commune !

 

Comprendre la finalité

Les finalités premières sont les suivantes : 

  • Sensibiliser les propriétaires à la performance de leur équipement ;
  • Faire prendre conscience des gains attendus du fait du changement par un équipement à haute ou très haute performance énergétique ;
  • Inciter ainsi à rénover leur installation sans attendre la panne ou la casse comme c'est encore trop fréquemment le cas.

 

Plus d'informations

Site Mon Etiquette Chaudière : www.monetiquettechaudiere.fr

Communiqué de presse suite au lancement du site : cliquez ici